ASSOCIATION POUR LA VIE ECONOMIQUE DU COEUR DE NANCY

Le maire UDI de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a appelé les automobilistes de sa ville à changer leurs habitudes alors que la municipalité a lancé une campagne de communication visant à faire la promotion des parkings et des offres de stationnement.

La ville de Nancy a lancé une grande campagne de sensibilisation au stationnement de ville la semaine dernière tandis que son maire a exhorté les automobilistes "à changer leurs habitudes" dans un entretien à la télévision locale Mirabelle TV. "Oui, c’est facile de trouver une place au centre-ville, si on utilise les parkings" a indiqué M. Hénart alors qu’une partie de la campagne des municipales s’était aussi jouée sur le délicat sujet du stationnement au centre-ville. "Non", il n’est pas facile d’avoir une place pour sa voiture "si on veut utiliser une place dans la rue" a dit Laurent Hénart.

"Il n’y a que 2 000 places en surface au centre-ville a rappelé le maire centriste de Nancy, "premier pôle commercial de Lorraine devant les zones commerciales de périphérie des grandes villes de la région" rappelle son entourage. "On essaie de changer les habitudes et ce n’est pas simple" assure le maire à propos de cette campagne de communication qui est désormais placardée sur les panneaux d’affichage de la cité ducale. "On a allégé les prix des parkings (…) Une étude de UFC Que Choisir montre que notre ville est dans le top 3 a les parkings en ouvrages parmi les moins chers de France" a-t-il ajouté.

- Les parkings sont 25% moins chers que le stationnement de rue" -

Il rappelle que les parkings sont "en moyenne 25% moins chers que le stationnement de rue", ajoutant "on essaie de montrer (aux automobilistes) que c’est intéressant et pas seulement leur faire la morale" dit-il.

La municipalité a lancé mardi dernier une campagne de communication dans les rues, sur internet et sur ses supports officiels rappelant les offres de stationnement lancées pour les automobilistes.

Nancy s’est également engagée lundi au refus de privatiser les PV de stationnement qui est rendue possible dès 2018. La ville de Metz, voisine de la cité ducale, va quant à elle procéder à la privatisation des l’établissement des contraventions de stationnement. "Il faut augmenter les recettes de manière pédagogique, pour le civisme. Dans certaines villes, il y aura de mauvaises surprises avec la privatisation de la mise en place de PV. Nancy s’y refuse et il n’y aura pas cette voiture qui met 3 000 contreventions à l’heure. Je l’ai vu à l’œuvre, il n’y en aura pas à Nancy !" s’est engagé Thierry Coulom, adjoint au maire en charge de la circulation, des parkings et du stationnement.

La ville veut montrer que le stationnement est "facile" et ses prix "accessibles" via cette campagne, assurant qu’il n’est pas question de "racketter" les automobilistes car ils ne sont pas des "vaches à lait", avait dit l’adjoint en charge du stationnement.

Nancy comporte environ 25 000 places de parkings payantes et gratuites.

http://loractu.fr/nancy/15401-stationnement-henart-appelle-les-automobilistes-de-nancy-a-changer-leurs-habitudes.html

Agenda